L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Carlito : « j’aime apporter des moments de bonheur dans les maisons de retraite »


Une bande de lamas a élu domicile à Jasseron. Au sein de l’association "LAM’AIN TENDUE", Jérôme Tragus développe une activité de médiation animale. Depuis quelques mois, avec ses lamas, mais toujours un seul à la fois, il rend visite aux résidents des EHPAD ou d’établissements de soins hospitaliers, pour des séances qui connaissent un franc succès. Parfois aussi dans des écoles. Carlito est le plus populaire et le plus demandé. Beau représentant de la catégorie des lamas wooly, il a ce petit plus qui le rend très attachant.

Carlito est une vedette, et il le sait. Mais pas du tout cabotin, il assume son statut avec beaucoup de sérieux et d’humilité. Entre deux séances de médiation animale, il a accepté de se présenter et de se confier. « Mon nom est Blue Carlito, mais tout le monde m’appelle Carlito. C’est joli et plus simple. Je mesure 1 m 60 environ, mais 1 m 10 au garrot. Je pèse autour de 120 kg. J’ai dix ans, et j’espère vivre au-delà de 20 ans. Je suis un enfant de l’immigration. Mes parents ont été importés du Pérou. Mais moi, je suis né en Alsace dans un célèbre élevage à Kiffis. J’ai été acheté par quelqu’un qui m’a ensuite revendu à Jérôme, mon maître actuel. Faut dire qu’en me voyant, il était tombé raide dingue, complètement amoureux ! La preuve, il a décidé de changer de boulot, s’est installé à Jasseron et a acheté ensuite plusieurs autres lamas. Depuis, il nous emmène très régulièrement faire ce qu’il appelle de la médiation animale. Nous les lamas, on a le don de pouvoir aider les gens à se sentir mieux dans leur tête. Je les regarde et devine instinctivement leur mal-être ». C’est vrai que son regard a quelque chose de spécial. Il fixe intensément et son regard très profond paraît s’enfoncer dans les méandres du cerveau de la personne en face de lui. Il semble scruter et analyser. Ses yeux dégagent une grande douceur, une bienveillance qui rassure et favorise le rapprochement.



Jérôme Tragus : « un lama, ça se mérite » !



« De notre petite bande, je suis le plus "calinou". C’est pour ça que je suis le chouchou. Je ne m’en vante pas au milieu du troupeau, car je ne suis pas le chef. C’est Hermès. C’est lui qui est chargé de pousser les cris d’alerte en cas de danger. Moi, je suis plutôt cool. Dans la bande, il y a des chamailleries, mais on respecte la hiérarchie. Les jeunes, quand ils arrivent, ont du mal à s’intégrer. Ils subissent quelques petites brimades, histoire de les mettre au pli ».



Alors Carlito, le boulot, ça se passe comment ? « Aujourd’hui, c’est repos. On ne peut pas bosser tous les jours. Après une intervention, il nous faut 2 ou 3 jours pour qu’on puisse se vider la tête et vivre notre vie naturelle. Alors, on ne fait que 2 séances par semaine maximum. C’est sûr que j’aime bien quand on me prend par le cou pour de longs câlins. Mais j’aime aussi me retrouver dans le pré, seul à manger l’herbe, les broussailles, les orties. Je ne crache jamais. C’est un truc rarement utilisé, uniquement quand on se sent en grand danger. Et on prévient avant en claquant la langue. L’autre jour, Jérôme m’a emmené voir une dame très âgée qui était hospitalisée. Dans son lit, elle ne bougeait plus et ne communiquait plus. Je me suis approché et j’ai posé ma tête contre la sienne. Elle a ouvert les yeux et a souri. On est restés comme cela un long moment. Elle est morte quelques jours après, une photo d’elle et moi entre ses mains. Comme je suis heureux de lui avoir apporté cet ultime moment de bonheur » !



Association LAM’AIN TENDUE : lamain-tendue@hotmail.com ou 06 84 75 02 19



Mieux connaître cet animal intelligent



Originaire d’Amérique du Sud, le lama est un camélidé comme le chameau et le dromadaire. Dans son groupe des petits camélidés figurent aussi l’alpaga, le guanaco et la vigogne. En France, il est élevé pour accompagner les randonnées - attention pas de charge de plus de 30 kg et personne sur son dos -, pour garder des troupeaux, pour de la médiation animale, pour débroussailler, pour sa laine… Il ne peut être abattu pour sa viande. Docile et gentil, il a néanmoins besoin d’indépendance. Il a l’instinct grégaire et ne peut vivre seul sans congénères. Il n’est pas soumis à autorisation de détention. Propre et silencieux, il pourrait devenir, dans les années à venir, un animal de compagnie recherché.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces