L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Concours général agricole : les médaillés du département


L’Ain est un territoire d’excellence. Il va sans dire que sa gastronomie est souvent mise en avant. Lors du dernier Salon de l’Agriculture, des aindinois ont décroché le célèbre macaron du Concours général agricole, preuve indéniable de la qualité de leur produit. Parmi eux, Géraldine Dunand, agricultrice au sud du département. Rencontre.

Gastronomie



Ils étaient cette année encore un peu plus nombreux au Conseil départemental pour la remise des prix. Et celui-ci souhaitait les mettre à l’honneur, le 13 mai dernier car ils sont la crème de la crème du savoir-faire de l’Ain. Leur travail a été récompensé lors du dernier Concours général agricole ayant lieu, traditionnellement, lors du Salon de l’Agriculture. Vins, jus, fromages, poulets… Ces passionnés peuvent désormais s’enorgueillir de la pose du célèbre macaron sur leur produit.



Parmi eux, Géraldine Dunand avait fait le déplacement pour la seconde fois en 5 ans. Son jus de pomme fermier a décroché, de nouveau, la médaille de bronze. Une satisfaction pour cette femme de 40 ans, qui, il y a 6 ans, a décidé de changer de métier. De vie même. «Je suis ingénieur agronome de formation, et j’ai travaillé 10 ans en logistique. J’ai pas mal bougé, partout en France, souvent dans des zones industrielles, notamment sur Lyon. Quand j’en ai eu marre, je suis partie de ce qu’il y avait sur place, de ces quelques hectares en céréales et ce verger que mon père, qui n’était pas agriculteur, avait cultivé. J’y ai monté un atelier de transformation pour pouvoir faire mes produits», explique-t-elle.



La suite de l’histoire est le fruit de son savoir-faire. Elle crée son entreprise, «Quand on sème», à Glandieu, au sud du département, et commercialise les produits issus de ses trois types de production : des jus pétillants ou non, des cidres, des compotes et du vinaigre grâce à ses pommiers, des huiles de tournesol et de colza issues de ses céréales, et enfin, du vin et du jus de raisin des terres qu’elle vinifie notamment en vin du Bugey. «Je travaille tout en bio même si je n’ai pas encore le label sur tout car il y a un temps de conversion», confirme l’agricultrice.



«Ça donne surtout un sens à ce que vous faites»



Et sa patience paye. C’est la seconde fois qu’elle remporte la médaille de bronze pour son jus de pomme. Un succès qu’elle explique avec une modestie remarquable. «La première raison ne vient pas de moi. C’est mon père qui avait planté un verger conservatoire avec une quarantaine de variétés de pommes, pour créer un bon mélange de jus, d’arômes, d’acidité et de sucre. Il y a aussi l’argument de la qualité de fabrication, il faut respecter de bonnes façons de récolter, de presser… Mais la qualité vient essentiellement du fruit initial», insiste Géraldine Dunand.



Désormais, ses bouteilles de jus de pomme se parent du macaron de bronze. Un atout de plus pour se faire connaitre mais aussi une source de satisfaction, d’autant plus lorsque l’on est une femme, seule à la tête de sa propre exploitation agricole. « C’est une confirmation de nos choix, une satisfaction personnelle et morale aussi car c’est beaucoup de travail. Ça donne surtout un sens à ce que vous faites. Et ça conforte mes clients dans leur choix », tranche-t-elle.



Reste à savoir si l’année prochaine, elle sera de nouveau sur le banc des récompensés. «Ça dépend de la récolte, prévient-elle. Pour se présenter, il faut des volumes minimaux donc certaines années, je ne peux pas me présenter. Il faut déjà récolter et je ne suis pas sûre que l’on ait assez de fruits cette année et je ne connais pas non plus la qualité de la récolte. Mais oui, si l’on peut se présenter, on se présentera.»



L’occasion, sûrement, de retrouver, dans les prochaines années, ses confrères et consœurs représentant l’excellence du département. Car l’agricultrice en est persuadée, la richesse agricole de l’Ain est en plein essor. «Il y a une diversité de produits importante avec des personnes impliquées dans les circuits courts et les produits de qualité. En 2014, nous étions 8 ou 10, et là, 17 médaillés. Ça montre certes une progression mais aussi une qualité confirmée car certains avaient déjà été médaillés», conclut-elle.



Le palmarès des produits divers aindinois 2019

• Rillettes de carpes / Rillettes de carpes assaisonnement à dominante citron - AQUACULTURE LIATOUT - Médaille BRONZE

• Rillettes de truites assaisonnement simple (sel, poivre) - LE FUMET DES DOMBES - Médaille d’OR

• Poulets AOC (saignés et effilés) / Poulet de Bresse AOC
- LA FERME JOSSERAND GILBERT - Médaille d’OR
- GAVAND PRUDENT - Médaille d’ARGENT

• Bières ambrées - Couleur entre - 14 et 28 EBC / Bière ambrée de haute - fermentation - TAV supérieur à 6% - RIVIERE D'AIN-MAISON DE BRASSEUR - Médaille de BRONZE

• Cuisses de poulets pièce entière avec peau / Cuisses de poulet sous Label Rouge - RONSARD BRESSE - Médaille d’OR

• Jus de fruits fermiers / Jus de pomme fermier - GERALDINE DUNAND - Médaille de BRONZE



Le palmarès des produits laitiers aindinois 2019

• Fromages / Autre Fromage au lait de vache à pâte persillée - BRESSOR SA - Médaille d’ARGENT

• Fromages / Comté AOP - LA COMBE DU VAL - Médaille d’OR

• Fromages frais / Fromage frais faisselle nature - LAITERIE ARTISANALE LA COTIERE - Médaille d’OR

• Fromage frais faisselle nature - LA FRUITIERE D'ARANC - Médaille d’ARGENT

• Yaourts / Yaourt au lait de vache brassé à la framboise - LAITERIE COOPERATIVE ETREZ - Médaille de BRONZE



Le palmarès des vins aindinois 2019

• Bugey Rouge Millésime 2018 - GAEC MAISON ANGELOT - Médaille d’OR

• Bugey Rouge Millésime 2018 - BOIS SYLVAIN - Médaille d’OR

• Bugey Blanc Millésime 2018 - BOIS SYLVAIN - Médaille d’ARGENT

• Bugey Blanc Millésime 2017 - EARL DOMAINE TRICHON - Médaille d’OR

• Bugey Cerdon Millésime 2018 - PIERRE DUBREUIL - Médaille d’OR

• Bugey Cerdon Millésime 2018 - SARL DUBREUIL GERALD - Médaille d’OR

• Bugey Cerdon Millésime 2018 - SARL LE CELLIER LINGOT MARTIN - Médaille de BRONZE

• Roussette du Bugey Millésime 2018 - BOIS SYLVAIN - Médaille de BRONZE


Le saviez-vous ?

Créé en 1870, le fameux Concours général agricole a pour but d’encourager et de valoriser les filières agroalimentaires françaises. Encadré par le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation (MAA) et le Centre national des expositions et concours agricoles (CENECA), il se décline en cinq concours qui récompensent les produits, les vins, les animaux et les jeunes professionnels.



Le Concours général agricole attribue des distinctions sous forme de médailles (or, argent et bronze), de diplômes et de prix, dont le Prix d'Excellence. Le symbole officiel présent sur chaque récompense est la feuille de chêne. Il est organisé, chaque année, dans le cadre du Salon international de l'agriculture.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces