L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Echos du Massif Jurassien : Et la lumière fut !

  • René Genty remerciant Régis Martin adjoint à la Culture
  • René Genty remerciant Régis Martin adjoint à la Culture
  • Morituri te Salutant
  • Réverbération
René Genty expose « Au fil de ses Errances » à Saint-Claude.

Histoires d’eau !



Depuis vendredi 6 septembre dernier et pendant tout le mois de septembre, l’artiste peintre autodidacte René Genty s’expose au Caveau des Artistes à Saint-Claude. Ce n’est pas son premier coup d’essai dans cette salle, puisqu’il y revient pour la 5ème fois avec une série intitulée « Au Fil de mes Errances ». C’est pour ainsi dire un habitué, qui invite les spectateurs fidèles ou à venir, à découvrir ses toutes dernières peintures, lumineuses et inspirées des couleurs, des reflets, des ponts de Saint-Claude, en parallèle à ceux de Venise, la belle, l’unique, l’italienne…



C’est une exposition qui reflète le travail d’un artiste dont les toiles immergeront les visiteurs au cœur de la ville des Ponts et les porteront jusqu’à la cité des Eaux, et plus loin encore. Un voyage inédit en quelque sorte entre ici et ailleurs. Né au Maroc, cet ancien San Claudien, qui réside actuellement dans le bas Jura, du côté de Beaufort, a vécu une douzaine d’années dans la capitale de la pipe. Graphiste de métier, René Genty dessine depuis sa tendre enfance, et est attiré par la lumière. Il essaie de reproduire ce qu’il ressent au plus profond de lui-même. Parfois, ses tableaux ressemblent à des photos, et effectivement souvent il imprime sur son objectif le sujet, ou l’objet qui l’intéresse à peindre, sous plusieurs angles, ou autrement il fait, comme le dit gentiment, un crobard », un dessin. Puis, il emmène tout cela à la maison et il retravaille son esquisse au calme, en redistribuant ainsi sa composition. 



Choc des mots, choc des photos...



Il semblait essentiel à l’artiste, à titre de reconnaissance, de rendre à Saint-Claude, ce que la ville lui a apporté, en lui consacrant quelques toiles. « Certes, les ponts de Saint-Claude sont moins nombreux que ceux de Venise, mais ils ont autant d’importance à mes yeux. C’est également au cours d’un périple en Afrique du Sud, objet d’un vieux projet de voyage, que j’ai ramené de très beaux sujets de peinture animalière, thème très nouveau pour moi, mais qui convient bien, à mon style figuratif et au souci du détail, qui sont inclus dans ma nature », explique René Genty.



En effet, il dévoile exceptionnellement quelques paysages urbains, sans oublier des marines et autres représentations des milieux marins, et quelques tableaux d’animaux. Son tableau intitulé « Morituri te Salutant », - « ceux qui vont mourir te saluent », phrase prononcée par les gladiateurs avant les combats devant l’empereur -, dégage une force impressionnante de l’attaque d’un buffle par une horde de lions en chasse, une représentation très forte en émotions de la réalité dans la savane. « Cette exposition a pour but de montrer le beau et, en outre, de faire remarquer qu’il existe encore, mais surtout de faire prolonger cette vision », conclut l’artiste.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces