L'Ainpact

Echos du Massif Jurassien : Le bois et la forêt comme aire de jeux…


La fête des bucherons au pied du Col de La Faucille!

En Région Bourgogne-Franche-Comté, la surface de forêt représente le 1/3 de la surface globale. La région se classe d’ailleurs ainsi à la cinquième place des régions françaises pour sa surface en forêt et à la troisième pour son taux de boisement. La forêt est source de richesse économique par l’exploitation du bois en tant que matériau et source d’énergie.  Le bûcheronnage y est donc une activité spécifique, mais bien réelle. A ce sujet ce weekend c’était la 43ème Fête des Bûcherons à Mijoux, soit la plus ancienne de France dans son style. Néanmoins il s’agit ici bien d’un bûcheronnage de compétition, qui est une discipline sportive, issue évidemment du métier de bûcheron, qui comme beaucoup d’autres activités rurales a bien changé en quelques décennies. Le samedi était consacré au marché artisanal dans les rues de Mijoux le matin, au concours de pétanque au boulodrome l’après-midi, et aux agapes du soir, avec feux d’artifice et «soirée mousse».



Mais le dimanche devant plus d’un millier de spectateurs, haches,  tronçonneuses, scies, harpis et autres passe-partout étaient les vedettes au pied du Col de La Faucille aux Egravines. Le concours se déroulait l’après-midi du dimanche, faisant suite à la messe du matin en l’église de Mijoux/Lajoux, puis l’imposant défilé dans les rues du village et à midi le repas champêtre sous chapiteau. Une petite vingtaine de solides gaillards des forêts venus du Jura, de Suisse et de départements limitrophes se sont affrontés, dans une ambiance bon enfant et bien rythmée par le speaker officiel Jo Vallet à la langue bien pendue sur 6 différentes épreuves.



Hache verticale, hache horizontale, parcours d’harpi, tronçonnage de rondelles, passe partout, autant de discipline différentes, mariant tour à tour, précision, vitesse, dextérité, force, et souplesse notamment. Et à l’issue ce fut le bouquet final entre les 3 premiers du classement, avec l’abattage à la hache d’un tronc d’arbre de 20 mètres de haut avec vitesse et précision, sur une cible donnée.  Les spectateurs, et touristes ont ainsi pu apprécier à leur juste valeur les exploits de ces professionnels du bois et des forêts dans une prestation globale véritablement spectaculaire, sportive et époustouflante… Pour la justesse du propos le vainqueur Alan David haut Savoyard de son état, le second Albert Masnada et le troisième son fils Sébastien tous deux jurassiens de Sapois près de Champagnole ont fait le show jusqu’à la dernière minute. La Fête était complétée avec la présence d’un petit village d’exposants de produits locaux et savoir-faire régionaux, la démonstration du débardage à cheval avec un magnifique comtois de la Valserine, et des jeux et musique locales dont La Fanfare de Septmoncel et les Trompes de chasse de l’Echo des Monts Jura, ainsi que le groupe de percussions Energia Batucada de Bonneville. Un weekend bucolique à souhait…


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer