L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


École de la deuxième chance : lien solide entre un territoire, son économie et sa jeunesse


Ouverte depuis décembre dernier à Oyonnax, l’antenne départementale de l’École de la deuxième chance est un dispositif à destination des jeunes sortis du système scolaire. Une offre globale qui implique jeunes, collectivités et entreprises du secteur.

Répondre à deux problématiques du territoire : la difficulté de recrutement des entreprises et l’emploi des jeunes non qualifiés ou diplômés. C’est précisément la mission de l’École de la deuxième chance qui a ouvert son antenne oyonnaxienne en décembre dernier. « C’est Michel Perraud, Maire de la ville, qui a eu l’idée de créer l’école de la deuxième chance ici, pour répondre à cette double problématique. Le siège départemental est donc à Oyonnax mais dans les perspectives de développement, on peut imaginer s’implanter sur d’autres territoires comme celui de Bourg-en-Bresse », explique Julien Issartel, directeur de l’école départementale. Aujourd’hui, ils sont une trentaine de stagiaires de la formation professionnelle, rémunérée par la Région AURA, tous âgés de 16 à 25 ans, à avoir rejoint les rangs de cette école. « La plupart des jeunes viennent nous solliciter pour qu’on puisse, ensemble, leur construire un avenir professionnel et même un projet de vie. Notre objectif est de les raccrocher à un emploi ou une formation, selon leur profil, leur volonté et leurs capacités, mais aussi selon les besoins du territoire », précise le directeur. 



Alors l’école, qui ne peut mieux porter son nom, accompagne les jeunes selon trois axes. D’abord, la remise à niveau sur les compétences de base comme le français ou les mathématiques, puis, sur les techniques de recherche d’emploi, du CV à l’entretien d’embauche en passant par le savoir-être, et enfin, l’accompagnement social où sont regroupés les freins périphériques à l’emploi comme la santé ou la mobilité. « Nous avons d’ailleurs pour cela deux partenariats importants avec Duobus et l’auto-école Barni, et nous finançons intégralement le code de la route », précise Julien Issartel. 



Si le parcours moyen est de 7 mois, celui-ci est à l’image de l’accompagnement : à la carte. « Nous sommes véritablement sur des parcours individualisés aussi bien dans la durée que dans les contenus, il n’y a pas de cours collectifs, tout est fait en fonction des besoins », rappelle le directeur. Des besoins établis, aussi, en grande partie pour les nécessités du territoire. Entre découvertes des métiers et stages en entreprise, la philosophie de l’école s’appuie sur l’alternance. En passant 40% de leur temps en entreprise, les jeunes y concrétisent un projet professionnel qui sera ensuite renforcé par le temps passé en centre de formation.



 « Accompagner les projets locaux

qui peuvent impliquer nos jeunes »



Alors les entreprises du secteur en recherche de personnel non qualifié contactent régulièrement l’école afin d’informer des postes à pourvoir et pour venir présenter leurs métiers. « Notre objectif est aussi de participer et d’accompagner les projets locaux qui peuvent impliquer nos jeunes. On veut qu’ils se sentent bien ici, qu’ils s’approprient leur territoire et participent à la vie de la cité. On a de la chance d’avoir un territoire qui bouge, pourtant, les jeunes ont une méconnaissance complète de ce qui s’y passe. On fait donc des sorties, pour leur montrer les différents lieux sportifs et culturels », précise Julien Issartel. 



Malgré de rares abandons, les issues sont souvent positives, avec, à la clé, un emploi ou de l’apprentissage. « Nous effectuons un suivi obligatoire d’un an. Pour ceux qui n’ont pas trouvé de solution, on continue de leur proposer des modules pour les remobiliser. » Financée par les collectivités territoriales, l’Ecole de la deuxième chance affiche une réelle mixité et est entièrement gratuite pour le jeune.


Le saviez-vous ?

• Les inscriptions et entrées se font tout au long de l’année

• Le parrain de l’École est Bilel Taieb, joueur de rugby professionnel d’Oyonnax Rugby

• Pour s’informer sur l’École de la deuxième chance, vous pouvez contacter l’E2C01 par téléphone au 04 81 09 11 27 ou par mail contact@e2c01.fr ou venir aux informations collectives tous les vendredis de 14h à 15h au 31 rue Anatole France


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces