L'Ainpact

La réforme de la formation professionnelle


Le 6 septembre 2018, le Journal Officiel a publié le texte de la réforme professionnelle menée par Muriel Pénicaud. Compte personnel de formation en euros géré depuis son smartphone sans intermédiaire, fonctionnement du CPF et des OPCA profondément modifié…Voici les principaux changements de ce « big bang de la formation » souhaité par la ministre du Travail.

Ce sont deux marqueurs idéologiques forts qui ressortent de ce volet formation professionnelle : individualisation et libéralisation.



Ainsi, le compte personnel de formation (CPF) sera crédité en euros et non plus en heures comme c’était le cas depuis 2015. Les salariés seront dotés de 500 euros par an (800 euros pour les non diplômés) et non plus 24 h/an. Plus besoin d’intermédiaire, puisque la ministre promet la mise en place d’une super appli CPF permettant de choisir et payer en ligne ses formations (dont les Mooc)…Les individus seront pleinement acteurs de leurs choix professionnels .Ce changement prévu pour janvier 2019 serait repoussé à l’automne 2019.

Si l’exécutif se targue de vouloir rendre  le système plus simple, plus transparent et plus juste, certains se posent des questions.



Ainsi Schany Taix, Délégué Général de la Fédération Nationale des CIBC(structures  qui accompagnent les actifs dans l’évaluation de leurs compétences et l’évolution de leurs parcours professionnels)lors d’une interview pour Tribune s’inquiète d’une fausse promesse  « (…)Malgré les exigences d’un cahier des charges renouvelé du Conseil en Evolution Professionnelle (le CEP),comment accompagner un salarié avec moins de 100€ sinon en limitant les temps d’entretien, en recourant à des outils digitaux censé être prédictifs, en réduisant la personnalisation ? » et de souligner aussi que si la loi prévoit l’éligibilité du Bilan de Compétences et l’accompagnement VAE au CPF en heure, elle « acte la fin du Congé Bilan et du congé VAE au même titre que disparaît le CIF. »Mr Taix précise également une fragilisation des actifs les moins autonomes et leur privation d’une vraie ingénierie de parcours professionnel.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer