L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


La Traversée du Massacre 2018 relookée


La doyenne des courses de ski se porte bien !

Deux parcours raccourcis et plus abordables



Située au cœur du PNRHJ, la Forêt du Massacre doit son nom à un funeste combat du XVIe siècle. Son sommet le Crêt Pela, qui culmine à 1495m d’altitude abrite Le Grand Tétras, gallinacé espèce protégé, qui a fait bien des misères à «la Transju». Ce dimanche 4 mars dès 10h00, en skating plus de 310 coureurs sur le 35kms et 75 sur le 15kms s’y sont affrontés en un combat bien plus pacifique pour en faire la Traditionnelle «Traversée». Pour sa 48e édition (dont une seule annulation en 1990), l’organisation avait revu le tracé traditionnellement exigeant par deux parcours inédits, raccourcis aux distances respectives de 35 et 15 kms. Pour une fin de saison, Ils évoluent vers moins de difficultés pour répondre à la demande d’une grande partie des skieurs d’un tracé un peu moins rude. Sur les secteurs de la Sambine et de la Forêt du Massacre, les pistes affichent en effet un dénivelé conséquent et un niveau technique important. Sur une neige fraîchement tombée les jours précédents, mais difficiles à skier, le temps calme et le soleil étaient au rendez-vous ce dimanche matin. Comme à chaque édition les participants viennent de tout le Jura, mais d’ailleurs aussi, des bressans, les amis du Pays de Gex, et d’Annecy, de Bellegarde, les oyonnaxiens bien sûr en voisin et même des gens de Lyon, sans oublier quelques amis suisses. Départ et arrivée étaient jugés au village de Prémanon, juste derrière «L’Espace des Mondes Polaires», comme lors de l’arrivée de la Transjurassienne 2017, à la Vallée des rennes.



Les résultats intéressants des compétiteurs locaux



Jocelyne Longchamp et ses bénévoles du Ski Club de Prémanon organisateurs de cette épreuve depuis 2005, sont à féliciter pour la qualité des pistes, et de l’excellente tenue de la course. Sur le 15 kms homme, il n‘a fallu que 34 minutes au biathlète du Grandvaux, de retour des JO de Pyeongchang, Quentin Fillon-Maillet (qui s’envole pour Kontiolahti en Finlande en coupe du monde) d’une course menée tambour battant, pour s’imposer sur le petit parcours juste devant un autre membre de l’équipe de France de combiné nordique, le vainqueur de l’an passé le Rousseland Hugo Buffard. Le Grandvallier Jérôme Baudoux s’est adjugé la 3ème place. Alors que sur la même distance chez les filles c’est Andréa Trujon de Prémanon qui l’emporte devant Juliette Lazzarotto la jurassienne et la Pontissalienne Inès Faivre. Sur l’épreuve du 35 kms, la victoire est revenue de justesse à Mathieu Cassez des Fourgs (déjà vainqueur en 2010), devant le Vosgien Rémy Grosdidier et le pontissalien Didier Roy (déjà vainqueur en 2002). La bisontine Aurore Jean gagne elle chez les filles devant la Pontissalienne Clémentine Laurence et la haut-jurassienne Clémentine Grenard. A noter l’excellente 12ème place de Thibaut Pinot le cycliste pro. de la FDJ à quelques 4 minutes de Cassez, après son excellente 49ème place à la Transjurassienne il y a quelques semaines…



Une reconversion sportive sur nos montagnes en vue peut-être…


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces