L'Ainpact

Les Ainfos du monde


Russie – États-Unis



Guerre froide : retour vers le futur



Vendredi 1er février, Washington. L’administration du Président américain Donald Trump décide de se retirer du traité dit INF, Intermediate-range nuclear, ayant pour but le démantèlement des missiles nucléaires de courte et moyenne portées (de 500 à 5500 kilomètres). Cela faisait longtemps que la Russie et les États-Unis s’accusaient mutuellement de ne pas respecter cet accord signé en 1987 et ayant conclu la crise dite des « euromissiles » durant la Guerre froide.



Et la réactivité de Vladimir Poutine n’est plus à prouver. Samedi 2 février, Le Kremlin. « Nos partenaires américains ont annoncé qu'ils suspendaient leur participation à l'accord et nous la suspendons également », a annoncé le dirigeant russe.



Course au réarmement ou provocations pour entamer le dialogue entre les deux grandes puissances mondiales ? À suivre.



Salvador



Nayib Bukele, 37 ans, président et ennemi des gangs de son pays



Il faut parfois même une mappemonde pour le géolocaliser, bien moins médiatisé que ses voisins hondurien et guatémaltèque, le Salvador est à la fois le pays le plus petit d’Amérique centrale mais aussi le plus densément peuplé.



Le 3 février dernier, plus de 5 millions d’électeurs étaient appelés à élire leur nouveau président. Dès le premier tour, le candidat du parti conservateur Grande Alliance pour l’unité (GANA), Nayib Bukele, a été désigné avec plus de 53 % des voix.



À 37 ans, l’ancien maire de San Salvador, plus grande ville du pays, devient le sixième président depuis 1992, date de la fin de la guerre civile qui avait duré 12 ans et divisé le pays dans la douleur et le sang.



Nayib Bukele s’est donné deux principaux objectifs : lutter contre la misère et la domination des gangs dans son pays. Vaste programme.



Australie



Des inondations amènent les crocodiles dans la rue



C’est pas banal, comme dirait l’autre. Des précipitations incroyables ont touché le nord-est de l’Australie la semaine dernière. Face à des inondations exceptionnelles par leur ampleur et leur régularité, - « tous les cent ans » -, l’armée a été déployée.



Bien que cette région soit coutumière des précipitations de mousson classiques en cette période, les pluies ont cette fois dépassé les attentes. Des milliers d’habitants ont abandonné leur habitat pendant que d’autres, pris au piège, attendaient l’armée sur leur toit. Venus les secourir avec des véhicules amphibies, les soldats ont également distribué quelques 70000 sacs de sable, tandis que les autorités ouvraient les vannes contre les inondations.



Et sur l’île-continent où les espèces animales menaçantes ne manquent pas, ce sont des crocodiles marins qui ont fait leur apparition dans les rues inondées. Les autorités australiennes appelaient à la prudence.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer