L'Ainpact

Rien ne se perd… tout se transforme


Si le chanteur MC Solar remet au goût du jour, dans son tout dernier tube, la célèbre maxime d’Antoine Laurent de Lavoisier, celle-ci n’aura jamais été aussi vraie et tendance qu’à l’heure actuelle. La « récup’ », ou comment faire du neuf avec du vieux. Un concept archi branché qui allie, pour le plus grand bonheur de ses adeptes, les notions d’économie, d’écologie et de mode vintage. Un pari gagnant à suivre d’urgence.

C’est moi qui l’ai fait!



À l’heure de la production standardisée à grande échelle, le « fait main » devient un véritable phénomène de mode. Et le top du top, c’est le « fait main » à partir d’objets de récup’. Exemple.



Les enfants ont grandi. Les petites voitures, les figurines de dinosaures, les playmobils, les cadeaux amassés de cette célèbre chaine de fast-food… Autant de pauvres jouets abandonnés qui ne demandent qu’à briller. Un vieux cadre en bois, un pistolet à colle ou un bon vieux tube de super glue, une bombe de peinture dorée, et vous voilà hyper branché avec ce cadre art-déco unique, qui rend nostalgique tous ceux qui l’approche ! Le marchepied en bois du petit dernier ne sert plus à rien. Une vielle fourrure naturelle ou synthétique qui traine… Youpi ! À vous les adorables tabourets dernier cri. Une agrafeuse ou quelques clous et les copines pâliront devant ces pièces en vogue de styles nordiques.



Et le journal que vous avez entre les mains ? Après l’avoir lu, il existe juste 1 000 façons de le récupérer, de le sublimer, de le recycler. Un pot de moutarde vide, une bande de journal, une cordelette et voici un adorable photophore.



Si l’imagination ne vous vient pas, cherchez et vous trouverez. De nombreuses et nombreux artistes en herbe partagent leurs idées et leurs réalisations.



Recycler, c’est enfant’Ain



Protection de l’enfance ? Protection de la planète ? Chez GabrYelé, on n’a pas su choisir. Car l’avenir, ce sont les bambins d’aujourd’hui qui l’écriront. Mais quel avenir si la planète étouffe ? Alors, les grandes âmes de l’association ont cherché la solution, leur solution.



S’il est une « matière première » qui ne manque malheureusement pas, ce sont bien les déchets. Et quand ces derniers passent entre les mains inspirées d’artistes engagés, ils se transforment par la magie de l’art en œuvres d’exception que l’association revend ensuite au profit d’une cause infantile locale. Ce sont ainsi près de 14 000 euros que GabrYelé a réussi à collecter lors d’une grande vente aux enchères organisée dans le cadre des Floralies de Bourg-en-Bresse. L’intégralité de cette somme sera reversée dans quelques jours à l’AFCO Autisme d’Oyonnax pour améliorer le quotidien des enfants concernés par l’autisme. Dans l’ombre, ce sont de nombreuses femmes et de nombreux hommes qui mettent toute leur énergie pour dessiner des sourires sur des visages d’enfants et soulager un peu leur mère nourricière, la terre.



Envie d’en savoir plus, envie de devenir l’heureux propriétaire de l’une des œuvres uniques réalisés par les artistes partenaires, retrouvez l’association GabrYelé sur son site internet www.gabryele.fr ou sur sa page Facebook www.facebook.com/associationgabryele/



Quand la récup’ envahie la ville



Une salle de bain éphémère dans les massifs du pont de Lyon, une ancienne cabine téléphonique dans le quartier du Mail, du mobilier de palettes… Nul besoin de flâner de longues heures dans les rues de Bourg-en-Bresse pour comprendre que la municipalité s’est elle aussi mise à la récup’ pour la décoration urbaine. Une politique écologique louable très appréciée des burgiens, à l’instar du jardin éphémère que le service des espaces verts de la ville a magnifiquement réalisé sur la place de la Comédie. Un jardin pour tous en plein cœur de Bourg-en-Bresse.



Une ancienne camionnette tient lieu de salon, pendant que sous son capot des plantes à foison ont remplacé le moteur. Des tables, des chaises, des bancs sont là pour accueillir les visiteurs et les inviter à la détente. Mais ce mobilier a la particularité d’être réalisé uniquement à partir d’objets récupérés et détournés de leur fonction initiale. D’anciens tonneaux se sont métamorphosés en fauteuils, tandis que des panneaux de signalisation servent de tabourets ou de plateaux de table. Un mélange de métal, de bois et de plantes luxuriantes. Un petit bout de paradis où chacun peut y venir prendre un livre dans une bibliothèque improvisée, cueillir une tomate cerise 100% made in Bourg ou simplement profiter d’un bel instant de calme.



Adjugé, vendu !



Le bon coin, eBay, bric à brac, Facebook… Autant de sites qui permettent à de très nombreux particuliers de revendre sur internet du matériel inutilisé ou des vêtements qui ne vont plus. Aujourd’hui, ce sont les collectivités qui s’y mettent et la ville de Bourg-en-Bresse a choisi de s’inscrire dans cette démarche de revente utile de matériels réformés.



Des voitures, des camionnettes, des nettoyeurs vapeur, du mobilier de bureau, des luminaires et même une balayeuse, voici quelques exemples des biens cédés par des collectivités sur le site internet de vente aux enchères qui leur est dédié, www.webencheres.com. Au mois de septembre 2017, la municipalité du Bourg-en-Bresse proposait à la vente, aux professionnels comme aux particuliers, une machine à peinture ainsi qu’un scooter, à des prix défiant toute concurrence. Une façon économique et écologique de recycler du matériel en bon état de fonctionnement.



La récup’ engagée… pour la planète



Au détour de l’une des allées fleuries des Floralies de Bourg-en-Bresse, une immense vague saisit le visiteur et l’interpelle. Une vague de bouteilles, une vague de plastique pour éveiller la curiosité et appeler à une réflexion engagée sur la consommation de masse, le recyclage, la récup’.



Inspirée de « La Grande Vague de Kanagawa », célèbre estampe japonaise du peintre Hokusai, cette idée hors norme a germé dans l’imagination de Gérard Guy, sculpteur professionnel, ancien professeur d’arts plastiques et président de l’association Scuplt à Bourg-en-Bresse. Un projet ambitieux pour sensibiliser le public à l’écologie, par le biais de la création artistique et de la récupération.



Imaginer ce tsunami de déchets fût simple, le réaliser, un peu moins. Pas moins de 4 000 bouteilles furent récupérées et assemblées sur une structure de 300 mètres de fers ronds. Après 3 longs mois, 6 kgs de colle et quelques rouleaux de scotch, cette merveille lumineuse fascine autant qu’elle dérange. L’objectif est atteint.

Et l’artiste lui-même en sort troublé. Troublé surtout par la facilité qu’il eut à récolter
4 000 bouteilles.



Ne jetez plus, réparez !



Créé en 2000, le réseau des Ressourceries est une association pour la réinsertion professionnelle, par le biais de la récupération et de la réparation d’objets. Baptisée « La Retap’ », la ressourcerie active sur le bassin burgien récupère directement dans les déchetteries des communes, des meubles, des livres, des équipements de puériculture, des appareils électroménagers, de la vaisselle, des jouets et toutes sortes de matériel. Car de trop nombreux équipements se trouvent voués à l’enfouissement alors qu’ils sont encore en état de fonctionnement ou facilement réparables. Les mains expertes des collaborateurs de « La Retap’ » les nettoient, les restaurent, les subliment avant de les proposer à la vente.



Tous les produits ainsi revalorisés sont ensuite proposés à des prix très bas dans les boutiques Frip’One et O’ Fil du temps, du réseau Tremplin ou dans l’un des deux magasins Emmaüs de l’agglomération.



Ne jetez plus, créez !



Tremplin et ses bornes vertes de collecte de linges. La réputation de cette association n’est plus à faire dans le département de l’Ain. Mais au-delà de la collecte de vêtements, Tremplin s’investit dans de très nombreuses actions sociales. Et surtout, l’association possède un trésor. Des petites fées. Des fées de la couture qui réalisent de leurs mains habiles des pièces dignes des plus grands créateurs.



Tous ces vêtements ultra tendances sont imaginés et réalisés par les couturières et couturiers de Tremplin à partir de vêtements recyclés. Une marque a même été créée spécialement pour les collections qui sortent des ateliers : « Tissons la Solidarité ». À lui-seul le nom de la marque est un beau résumé des valeurs de cette association.



Cette année, Tremplin fête ses 30 ans. La fleur de l’âge. Alors, les petites fées ont travaillé dur pour préparer un défilé exceptionnel. Ce 23 septembre, sur la place de la Comédie de Bourg-en-Bresse, ce sont des pièces incroyables qui ont été présentées dans une ambiance festive et familiale. Une parfaite illustration de la récup’ dans toutes ses formes. Toiles cirées, bouteilles de plastique, journaux, capsules de bouteilles, pompons, assiettes en carton et même patron de couture en papier… Autant de matériaux surprenants utilisés pour des réalisations à la hauteur des attentes du public. Un succès incontestable et mérité. Ces tenues seront exposées et pourront être admirées dans divers lieux de la ville. Les vêtements plus « conventionnels » mais tout aussi élégant et de grande qualité réalisés dans les ateliers de couture de l’association sont en vente à la boutique  Frip’One au 14 avenue Pablo Picasso à Bourg-en-Bresse.



L’agenda des brocantes et autres vide-greniers



7 octobre :

8ème Foire aux vélos, salle polyvalente de Villars les Dombes, de 9h00 à 18h00.

8 octobre, 12 novembre et 10 décembre :

Brocante mensuelle de l’association Broc’ en Bresse, marché couvert de Bourg-en-Bresse, de 8h00 à 18h00.

8 octobre, 12 novembre et 10 décembre :

Bourse multicollections de l’amicale philatélique de Bourg, ancienne maison des syndicats, de 9h00 à 11h30.

14 octobre :

Bourse puériculture et vêtements de 0 à 16 ans, Espace à Ambérieu-en-Bugey, de 10h00 à 16h00.

14 et 15 octobre :

39ème Brocante de Miribel, Place Allegro, de 7h00 à 18h00.

15 octobre :

Bourse aux jouets et puériculture de Ceyzériat, gymnase Domagne, de 9h00 à 17h00.

15 octobre :

Puces des couturières et loisirs créatifs de Nantua, espace André Malraux, de 9 h 00 à 17h00.

21 octobre :

Grande braderie à 1€ d’Emmaüs à Servas, de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h30.

21 octobre :

Marchés aux livres, BD, CD, DVD, vinyles de l’association des amis du livre et du disque, Cours de Verdun à Bourg-en-Bresse, de 9h00 à 18h00.

29 octobre :

Foire aux jouets et puériculture – Matériel et vêtements de ski de Châtillon-sur-Chalaronne, Espace Bel Air, de 9h00 à 18h00.

5 novembre :

Marchés aux livres, BD, CD, DVD, vinyles - déstockage massif, marché couvert de Bourg-en-Bresse, de 8h30 à 18h00.

Tous les vendredis de 13 h 30 à 18h00 et les samedis-dimanches de 8h00 à 18h00,

brocante de l’association «la brocante de Leyment», ZA les granges à Leyment.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer