L'Ainpact L'Ainpact sur mobile L'Ainpact sur Facebook Flux RSS


Une monnaie locale complémentaire !

  • C’est une monnaie avec des billets
  • C’est une monnaie avec des billets
  • La France des monnaies 
alternatives
  • Cette monnaie s’échange 
à l’inverse d’autres !
Que «La Pive vive»…

Paradoxalement dans une Europe qui se cherche, et c’est le moins que l’on puisse dire en ce moment, le seul havre de paix, qui apparemment fait consensus pour une grande majorité, c’est sa monnaie l’EURO. D’ailleurs certains candidats aux extrêmes notamment aux dernières présidentielles ont perdu du terrain en voulant exprimer dans leur programme une particulière défiance envers la monnaie européenne, dernier rempart semble-t-il pour beaucoup à un rejet de l’Europe actuelle. Ceci paraît en effet plutôt paradoxal… Mais il a fallu s’habituer, et comme le célèbre slogan publicitaire «l’essayer, c’est l’adopter», ce qui fut fait pour l’Euro.



Cependant «en pays gaulois », les monnaies alternatives ou locales pullulent, une soixantaine ont été lancées depuis 2010 dans les régions françaises, et gérées par des associations, c’est un vrai boom, avec par exemple l’Eusko basque, la Roue du Vaucluse, la Gonette de Lyon, la Pêche dans la région parisienne, le Sel Cocagne et le Sol Violette dans la région toulousaine, le Radis dans l’est, et la PIVE comtoise. Par contre dans le secteur, les Aindinois restent quelque peu inactifs sur le sujet. On ne dénombre en effet que le Br’ain dans la région de Bourg et mise en circulation apparemment que depuis octobre de cette année. La Pive par contre est une monnaie citoyenne complémentaire comtoise, mise en circulation en Franche-Comté depuis mai 2017, par un réseau de citoyens réunis en association «La Pive», perpétuant une tradition coopérative régionale et jurassienne locale, et adhérente au mouvement SOL, comme Solidaire, réseau national de monnaies locales complémentaires. C’est un moyen simple de paiement qui invite chacun à donner du sens à ses actes d’achat. Elle dynamise l’économie locale comtoise par une mise en réseau des acteurs du territoire. Dans l’ancienne délimitation régionale Franche-Comté, elle est décentralisée en neuf groupes locaux, dont une permanence pour le Haut-Jura est assurée à la mairie de Lamoura une fois par mois le jeudi.



Pourquoi La Pive?



 Soutenir l’économie locale en stimulant les échanges locaux et en créant de nouvelles filières, agir pour l’environnement en favorisant l’émergence de circuits courts et de proximité, coopérer dans un réseau de professionnels plus responsables et aux initiatives diverses, se réapproprier au niveau local ce bien commun qu’est la monnaie, sont les quatre piliers sur lesquels s’assied cet outil. De plus la pive ou pomme de pin ou de sapin, est un fruit typique de la région, qui pousse donc sur les pins, les sapins et les épicéas, couvrant une bonne partie du territoire. Elle contient des graines, qui deviennent semences, et qui vont donc donner la vie… La valeur de la Pive équivaut à un euro, et ne fluctue pas, disponible en billets de 1P, 2P, 5P, 10P et 20 P… 



Pour être plus complet à ne pas confondre avec le Bitcoin, qui est un système de monnaie numérique utilisable sur un réseau informatique décentralisé de pair à pair sans aucune autorité centrale, dont l’unité de compte est le bitcoin. Beaucoup plus sophistiqué au niveau international, il fonctionne avec des logiciels informatiques. Sa valeur peut fluctuer. C’est est à la fois un intermédiaire de paiement et une réserve de valeur. A ne pas confondre! Pour que Vive la Pive…



Contact : www.pive.fr  ou  contact@pive.fr


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces